Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 16:58

Essayons de mettre en politique un peu de science, un peu de philosophie voyons maintenant pour terminer la trilogie ce que l’on peut imaginer avec la poésie !

…..Citons Charles-Pierre Baudelaire, il donnait comme but à la poésie :

« Plonger au fond de l’infini pour trouver du nouveau »

….. Citons Paul Claudel, il disait :

« Plonger au fond du défini pour y trouver l’inépuisable »

Je pense qu’une réflexion sur ces deux buts, bien que différents, rendrait service à la politique, celle qui doit être la science de la liberté, qui ne peut se révéler qu’en cherchant l’inépuisable dans le défini sur la route incommensurablement longue de l’infini. Restons modeste en politique cherchons le bien être en écartant de nous la mort artificielle qui n’a pas sa place en poésie. La politique doit être au service de la VIE, que la nature nous a si généreusement donnée.

NATURE et VIE méritent le respect.

La politique ne doit jamais être déconnectée du monde réel.

Comment faire pour que cette trilogie : Science, Philosophie et Poésie, atténue l’irruption de la trilogie concurrente en politique à savoir : Cupidité, Egoïsme, Jalousie.

L’absolutisme de notre maître argent rend la tâche très compliquée aux ministres des finances souvent remplacés. L’argent, liquide comme l’eau entre les doigts, on peut en boire un peu, le reste file vite dans les rivières des paradis.

Afin d’éviter de laisser le champ libre à la connerie humaine et ainsi éviter les désastres issus de ses tentacules, les assemblées peuvent-elles inciter les chercheurs de toutes disciplines à détecter et éliminer avant qu’il ne soit trop tard, tout ce qui peut nuire à la VIE de la VIE ?

Le silence des politiques à ce sujet est assourdissant ! « Excusez l’oxymoron ».

Comprendre et connaître doivent être les mots éclaireurs.

Comprendre et connaître notre système nerveux central et appliquer sa fabuleuse énergie inconnu et sans limite, serait passionnant et bénéfique pour la VIE de la VIE !

Prenons les cas de Marie Curie, Albert Einstein et Robert Oppenheimer tous trois connaisseurs en la matière, ils avaient réalisé à temps, l’énormité irréparable qui allait naître de leurs recherches fondamentales sur le nucléaire.

Nous n’avons pas écouté leurs cris ! Il nous reste à observer les désastres !

La politique fut stupide !

Les politiques envahies par la cupidité, l’égoïsme et la jalousie, ajoutés à la peur de l’autre ont empêché les peuples de réaliser qu’ils étaient tueurs de VIES.

Nous ne sommes pas immortels, nous ne sommes éternels que dans la matière, alors soyons plus réalistes sur notre terre encore un moment généreuse, malgré les maladies que nous lui inculquons.

Enracinons nos énergies du futur dans l’amour de vivre.

Emblavons le bon grain !


                                                                 Raymond Chermat

raymond.chermat.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Raymond Chermat
  • Le blog de Raymond Chermat
  • : Des pensées venues en écoutant les autres au fil des jours.
  • Contact

Recherche

Liens