Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 16:56

    Comme c'est petit, toutes ces crises

       

La terre est le support de la nature et l’être humain est devenu son « Intrinsecus ».

À partir de ce constat, puisque notre cerveau nous permet de penser et de mémoriser, il est important de pratiquer une introspection a fortiori lorsque l’entendement est dépassé et qu’il faut comprendre. Puisse cette introspection entretenir en éveil les neurones et ainsi éviter la maladie décrite par le neuropsychiatre Aloïs ALZHEIMER.

 

Lorsque, couché sur le dos dans les blés dorés un soir d’été après un agréable moment « pathologique » de deux êtres humains normaux, on scrute le ciel par la fenêtre ainsi formée au milieu de ces hautes tiges, la vue d’une voute céleste étoilée stimule la pensée.

Elle s’évade dans cette immensité profonde alors, une exclamation et une question se font entendre avec acuité, dans le silence.

Comment !

Comment tout cela a commencé ?

Et, la complexité fait que le sommeil reprend ses droits.

Puis, après et ailleurs les jours et les nuits se suivent, les pensées se succèdent, la curiosité est exacerbée, l’observation s’accentue, toutes les deux incitent à la lecture à la recherche d’une crédibilité.

Couché dans les blés, l’esprit plongé dans ces profondeurs, le mot infini vient très vite chatouiller les neurones.

Et, immanquablement le mot Science vient vous murmurer : « C’est quoi un neurone ? »

Alors le choix des lectures s’impose à nous.

 

La théologie ?

 

Le Pentateuque ?  La Bible ? Le Coran ? Ènorme ! Mais, pas très scientifique ! Il faut trier !

 

Pour le chercheur athée tous les écrits bibliques, coraniques ou autres, cousus d’invraisemblances dans leur simplicité, aident à réaliser la complexité de notre système nerveux central qui crée nos pensées.

 La complexité du système cosmique qui gère l’au-delà de cette belle voûte céleste avec sa profondeur on l’observe sans comprendre et elle provoque le sommeil.

Et Dieu dans tout ça ?

 

Les sciences ?

 

Les Sciences ? La Cosmologie ? La Physique ? La Chimie ? La Biologie ? Les Neurosciences ? Les multitudes d’autres portes qui peuvent se présenter à nos innombrables questions et qui invitent à l’exploration des profondeurs abyssales de notre ignorance ? Enorme ! Enorme ! Et leurs futures rédactions seront pour les chercheurs des préoccupations quotidiennes. Leur exclamation est : Que de « bibles » à écrire encore !

Pour les chercheurs, les sciences depuis longtemps cousues d’écrits qui incitent à toujours chercher dans la complexité résident dans l’image suivante :

«  On ouvre une porte, mille portes se présentent et dans ce couloir où il y a encore mille portes, il faut en ouvrir une derrière laquelle il faut encore faire un choix dans mille portes et caetera……. Et là ! Quel mot vient à l’esprit ? INFINI !

 

Alors ?

Il nous faut sans cesse chercher à repousser les limites de l’infiniment petit et de l’infiniment grand.

La nature a progressé toute seule, copions-la ! Le chercheur doit ouvrir la prochaine porte encore fermée et créer son labo ! Mettre en expérimentation les idées qui naissent dans son cerveau en ayant plongé dans l’antériorité.

Bien que l’on ne sache pas encore avec précision comment fonctionne notre cerveau, une spiritualité sans Dieu permet de l’utiliser à l’infini. Ne pas laisser le cérébral bloqué par des incertitudes écrites dans les « pavés » religieux  est très important.

Le recours à la cosmologie est nécessaire et il y a matière à penser en écoutant l’astrophysicien Guy Monnet nous dire : «  Nous sommes devant une bulle d’univers qui contient une centaine de milliards de galaxies et que chaque galaxie contient une centaine de milliards d’étoiles ».

Il en déduit que dix mille milliards de candidats potentiels à avoir des planètes peuvent exister.

Trois systèmes planétaires sont connus.

Le notre relativement bien« connu » depuis longtemps.

Un système planétaire découvert il y a trois ans.

Un système planétaire découvert récemment.

On peut penser que toutes ces étoiles possèdent un système planétaire. On peut donc imaginer que des candidats à la construction d’OVNI -Objet volant non identifié – peuvent se compter en centaine de milliers de milliards. Il leurs sera utile de penser, que la vitesse augmente la distance et que la recherche de l’inconnu dans l’infini est compliquée. Les chercheurs ne connaitront pas l’ennui.

 

Admettons que tout cela ait été calculé.

Qui a dit que le savoir ne vaut que s’il est partagé par tous ?

Tous ces chiffres peuvent-ils être partagés par tous ? Il faut déjà penser qu’il est impossible d’aligner les zéros après le chiffre 1  sans utiliser la notion puissance, soit 1 exposant x. Mais encore ! Quel est le nombre de grains de sable sur notre planète ????......

Nous venons de voir à l’aide de phrase simples et peu de chiffres que les notions de quantité, de volume et d’espace sont encore impénétrables.

Reste la notion du temps.

Tout cela aurait 13.7 milliards d’années, depuis la première  émission de la lumière par le Big Bang, il est impossible de voir plus loin, il nous faut donc imaginer qu’un plus loin existe. Je suis encore allongé dans les blés le regard perdu dans les étoiles, c’est beau.

À partir de notre terre nous voyons l’horizon cosmologique observable à l’aide d’Hubble.

Nous avons parlé de nombre de galaxies, ce nombre pourrait être encore plus grand, beaucoup plus grand, en effet le télescope spatial Hubble installé à 600 kilomètres d’altitude, observe un champ profond qui contiendrait trois mille galaxies de faible luminosité.

Tous ces chiffres glanés dans quelques publications sont infinitésimaux et nous incitent à chercher l’inconnu dans l’infini. La mécanique quantique et la relativité générale, deux théories fondamentales actuelles, sont incapables d’englober dans un schéma unifié des quantités si disproportionnées.

 

Dieu ! Comment as-tu fait ?

Il ne répond pas ! Cherchons !

Que c'est petit toutes ces crises ! Et, l'argent reste notre grand maître !

 

Raymond chermat

Partager cet article

Repost 0
Published by Raymond Chermat - dans philosophie politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Raymond Chermat
  • Le blog de Raymond Chermat
  • : Des pensées venues en écoutant les autres au fil des jours.
  • Contact

Recherche

Liens