Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 12:03

URGENT ! Depuis le 04 juillet 1934 jour de la mort de Marie Curie - leucémie -.

Cupidité, égoïsme, jalousie ont été et sont à l'oeuvre sous nos yeux !

Ne soyons pas coupables de ne pas penser au futur ! Nous avons l'impérieux devoir de laisser

en héritage une terre vivable. Tchernobyl ? 20 000 ans d'attente !

Comment faire ?

Les recherches fondamentales et les recherches appliquées sagement, sont impératives ! L'espèce humaine est prédatrice ! La nature et l'humanité sont en danger !

Est-ce irréversible ?

Il est impératif et urgent pour nous et le futur de notre planète, de mener une action réfléchie, intelligente et énergique, contre le nucléaire et ses multiples et insidieuses maladies qui s'ajoutent, aux maladies induites par les multiples et insidieuses pollutions diverses.

Un autrement s'impose. Soyons Européens exemplaires dans le monde !

il faut créer un destin ! Il y a du travail pour les futurologues !

Nous avons subit : Hiroshima, Nagasaki, Fukushima ainsi que de nombreux accidents et incidents connus et, inconnus ? En outre plus de 2000 explosions expérimentales ont été effectuées afin de tenter d'assouvir notre prétention.

Pourquoi avons-nous inventé de telles puissances de destructions ?

Nous avons voulu copier le soleil qui avait eu l’intelligence de faire ses réactions nucléaires à distance. Nous avons eu la prétention d’accéder à un pouvoir supraterrestre. Nous n’avons pas réfléchi au fait que nous étions tout petits et donc, vulnérables par inexpérience.

Pourquoi la NATURE a laissé ses enfants agir ainsi ?

Nous avons mis en très grand danger l’évolution naturelle de la VIE. Au bénéfice de qui ?

N’hésitons pas ! Faisons un peu d’uchronie ! Est-on obligé d’effectuer de telles conneries humaines ?

Mettre en application de telles grandes découvertes scientifiques est immoral.

Les scientifiques nous avaient prévenu, ils étaient lucides, déjà, devant l’éprouvette.

D’aucuns, sans réflexions profondes, sans tenir compte de l’avis de ceux qui savent, ont joué avec nos vies. Alors, trop nombreux ont été les innocents morts artificiellement, pour rien.

Pourquoi ?

Suis-je caricatural ?

Albert Einstein avait prévenu ! Il disait :

« Une guerre atomique pourrait signifier la fin de toute VIE sur terre ».

Il a dit cela il y a très longtemps !

Marie et Pierre Curie, Frédéric Joliot Curie et Irène avaient prévenu que des catastrophes étaient prévisibles.

Aujourd’hui on peut se poser la question de savoir si le cumul de conneries humaines, cité plus haut, en matières atomiques, sans oublier les déchets, n’est pas sous jacent d’une fin de VIE sur terre !

Il est écrit au sujet d’Albert: « Rares sont ceux qui savent que sa sagesse n’avait pas de limites et que c’était avant tout un grand philosophe en avance sur son temps, voire un visionnaire…. »

De puissants cupides règnent sur notre monde, pour eux l’argent est facile a trouver lorsque le mal est à leur horizon.

Plus récemment : Fukushima : 11 mars 2011: N’oublions pas !

Le 20-09-2012 le Pr japonais Mitsuehi MURATA de l’université Tukaigakuen a voulu mettre certains points en lumière, il a fait un plaidoyer pour une interdiction totale du nucléaire. Il a dit : J'appelle à une interdiction totale du nucléaire.

Ces scientifiques, l’un, Albert, nous tire la langue sur une certaine photo, - à voir sur le net-, les autres, professeurs d’université, quand ils s’expriment, ont-ils peur ou sont-ils lucides ?

Est-ce la cupidité qui s’est infiltrée dans notre monstrueux système de VIE?

Albert nous a dit aussi :

--- « L’homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique.

--- « Le problème aujourd’hui n’est pas l’énergie atomique mais le cœur des hommes »

Emblavons le bon grain.

Raymond Chermat Clin d'œil

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 11:28

En politique le mot valeur est souvent prononcé !

Qu'est-ce qu'une valeur ?

Toute valeur, en dehors de celle qui préserve la VIE n'est pas une vraie valeur.

En effet, on s'aperçoit que souvent, ce qui est dit VALEUR mène à la mort artificialisée de l'humanité.

Rappelons que, humains, nous ne sommes qu'une partie venue de l'infini d'avant, dans lequel nous étions un tout, sous forme de matière -physique et Chimie-.

Puis, des ténèbres vint la lumière et, nous vîment la VIE !

Comment nous sommes devenus prétentieux ?

Sous forme de physique -chimie quelconque sera notre éternité dans l'infini d'après.

Telle est notre mère NATURE !

Suis-je méphistophélésien en disant cela ?

Emblavons le bon grain !

Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 18:27



Franklin Roosevelt où es-tu ? J’avais 7 ans, en 1937, tu disais :


« Nous mesurerons les progrès accomplis, non pas à ce que nous ajouterons à la richesse de ceux qui ont déjà beaucoup, mais à ce que nous apporterons à ceux qui ont peu, afin de suffire à leurs besoins »

Parfois la pensée a de la grandeur !

Malheureusement, depuis Franklin, cupidité, égoïsme, jalousie ont œuvré et la politique a pris racine dans la perversité. pour conter cette trilogie il y en a une autre : Science, philisophie, poésie

Le péon a cultivé la terre pour que vivent nos VIES et le propriétaire a traversé le champs de blé à cheval en fouettant – pas le cheval ! Le péon ! –

Pour guérir les maux il faut que la politique relève son « blason » afin de facilité la marche des peuples en éclairant la route qui le mènerait vers un avenir meilleur. Tout supporter sans rien dire n’est pas vertueux !

La finance peut elle perdre son arrogance sous la pression d’une politique plus honnête ? Elle se porte bien dans des paradis mais, ne serait-elle pas plus heureuse en activité créatrice de moyens nécessaires à la destruction de nos conneries « humaine » au bénéfice d’une vraie VIE au sein d’un monde meilleur ? Cet énorme, voire incommensurable travail serait réducteur du nombre de chômeurs.

Imaginons suprimer le nucléaire ! Imaginons comment faire pour que, ni elle ni ses déchets ne soient plus à l'origine de nos maladies !

Interrogeons la nature elle sait comment faire pour remplacer le nucléaire. Nous avons déniché la pechblende qu'elle nous cachait profondément. Nous avons mal appliqué cette science fondamentale, va-t-elle nous détruire ?
La nature sait faire depuis si longtemps !

La preuve ? :

Nous sommes ses enfants alors écoutons -la ! Elle a tant de choses à nous apprendre !

Ecoutons la musique de la nature, elle sait tout faire ! Actuellement nous « humains » nous ne sommes pas sa plus belle réussite ! Va-t-elle se fâcher ?

On ne peut la soupçonner de vengeance elle est si belle !

Souvent la politique donne l’impression qu’elle refuse l’entrée de la nature accompagnée par la science, la philosophie et la poésie, sous ses lambris dorés, ainsi, les consciences acceptent les mensonges.

Morale et politique sont-elles antinomiques ? Il y a dilemme !

Platon disait : « La morale détermine la politique »
.
Machiavel disait : « La politique n’a pas de rapport avec la morale ».

Réfléchissons : Plutôt que de parler politique si on parlait de VIE publique.

Politique est un mot noble ! Mal appliquée, elle devient vile !


Une VIE publique ne peut se passer de science.

La science est impliquée partout mais, elle est trop souvent absente en politique.


Donc, n’ignorons pas la science ! Y penser souvent est intéressant car très vite on s’aperçoit qu’elle ignore encore l’origine du monde et a fortiori son destin, et nous sommes là, entrain de nous poser la question de savoir comment faire pour qu'il y ait moins de chômeurs !

Nous nous détruisons ! Sachons créer pour survivre encore un peu ! Créons pour anéentir la connerie humaine qui nous mène à notre mort artificialisée.
Il y a du travail pour les futurologues !


Emblavons le bon grain !                     Raymond Chermat Clin d'œil

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 11:03

Combien de paroles ? Combien d'écrits ? Combien de prières ? Combien de morts ?

Aujourd'hui j'ai quelques printemps à mon tableau, sur lequel j'écris ceci : - C'est l'athéisme qui me murmure la dictée -

INFINI je te cherche et, puisque je suis issu de toi, je pense que dans l'infini d'avant nous étions sous une forme physicochimique quelconque. Présentement, réalisant que tu es infini, que tu nous as fait évoluer, nous sommes sous une forme "`Biochimicophysicoélectrique" à l'étude. - Je sais que je ne sais pas !-

Puis, la protéine fit l'amour avec l'acide nucléique, infiniment tu nous faisais évoluer !

Dans l'infini d'après est notre éternité, nous serons une insaisissable réalité, une imperceptibilité inimaginable, pour l'instant, macroscopiquement et microscopiquement invisible.

INFINI tu es notre éternité puisque ton bulletin de naissance est introuvable, et que ta mort n'existe pas. Tu as été, tu es et tu seras éternel.

Nous ? Tu nous as engendrés, tu nous transformeras et, avec toi, ainsi, nous serons aussi éternels.

Notre évolution tu avais la sagesse de la faire lentement.

Pourquoi as-tu laisser quelque chose faire de nous des prétentieux ?

Nous oublions la VIE en fabricant notre mort artificielle !

Nous fabriquons des skis qui nous glissent vers l'abime , plus vite que tu ne l'avais prévu !!

Fais que nous emblavions le bon grain ! Fais que nous devenions civilisés !

Est-il encore temps ?

Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 13:55

L'être "humain" adulte est prédateur de lui-même, il est la source des mauvais exemples ! Je le répète tellement souvent que je me demande si je ne suis pas en dysfonctionnement cérébral !!

Politique est un mot noble ! La politique pratiquée est trop souvent vile !

L'enfant voit et entend notre monde sans le comprendre ! Il faut faire l'école autrement si l'on veut vraiment que ce monde change !

Apprendre à apprendre est important il s'agit de métacognition.

La pensée ? On ne sait pas vraiment comment elle fonctionne mais elle est nécessaire !

Ô combien !

Environ 2400 ans avant nous, date- repère- J.C., Socrate aurait dit la phrase célèbre et d'utilité absolue : Connais-toi toi-même. Ce philosophe grec fut condamné à mort pour impiété.

Errare humanum est ? Au sujet de se connaître soi-même nous avons beaucoup de retard !

Il n'y a pas pire autodestruction que de se soumettre à la cupidité, l'être "humain", prétentieux, en fait la démonstration par son égoïsme et sa jalousie, il s'est cru plus puissant que la NATURE, ignorant qu'il en est issu ! Il a ainsi participé inconsciemment à la salir mais, elle vaincra ! Et, l'être "humain" disparaitra plus vite que la NATURE ne l'aurait voulu.

Comment ?

Nous sommes soumis à une trilogie : Cupidité, égoïsme, jalousie . Seule, une autre trilogie peut éventuellement l'anéantir : Science, philosophie, poésie. Ridicule ? Ce n'est pas sûr !

Quatre mots se sont greffés à coté de ces deux trilogies : Progrès, marché, liberté et démocratie. À propos de démocratie, parfois on doute ! N'oublions pas,- vivent la liberté et la démocratie !-

Ces quatre mots ont créé la pauvreté chez le plus grand nombre, plus ce nombre va croissant plus les comptes en banque du haut de la pyramide croissent ! Le fossé ainsi creusé devient de plus en plus infranchissable aux pauvres qui peinent et qui cependant, méritent une VIE décente, puisqu'ils en sont les moteurs par leur travail !

Parfois, pour ne pas dire toujours, les dictateurs intouchables font fuir les travailleurs et ils deviennent migrants.

Humanité, démocratie, diplomatie, revenez vers nous ! Car, il semble que la puissance des uns n'a d'égale que la puissance des autres !

Il y a encore parmi nous, ceux qui on le révolver et ceux que creusent !

Va-t-on ainsi se précipiter vers la fin de l'humanité avant que le multivers ne l'ait voulu ?

Emblavons le bon grain !

Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 11:29

réécrit le 22-01-2016
Dans les assemblées à l'ONU ou ailleurs, ils sont bien assis dans leurs fauteuils, habillés en trois pièces - cravate assortie - . Nous sommes au siècle 21 !!!

En Syrie, à Madaya il y a un peuple d'adultes et leurs enfants, tous meurent de faim !!!!

On les a vus à la télévision, décharnés.

Dans ce pays il y a un palais où règne en maître absolu un "homme" nommé Bachar el-Assad. Excusez-moi je ne peux en écrire plus !

Cependant deux questions :

1) C'est quoi exactement faire de la politique ?

2) Sommes-nous civilisés ?

Emblavons le bon grain !

Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 17:38

Je viens de terminer la lecture d’un livre écrit par Albert Einstein et titré : Comment je vois le monde.
Ce livre à été réédité en 2009 par les éditions Flammarion dans la collection : Champs sciences.
Surprise ! : Pages 244-245 Albert Einstein dit ceci en 1934 :

L’homme de science aujourd’hui connaît vraiment un destin tragique. Il veut et désire la vérité et l’indépendance profonde. Mais, par ses efforts presque surhumains, il a engendré les moyens mêmes qui le réduisent extérieurement en esclavage et qui l’anéantiront en son moi intime. Il devrait autoriser les représentants du pouvoir politique à lui attacher une muselière. Et comme soldat, il se voit contraint de sacrifier la vie d’autrui et la sienne propre, et il est convaincu de l’absurdité d’un tel sacrifice. Avec toute l’intelligence souhaitable, il comprend que, dans un climat historique bien conditionné, les états fondés sur l’idée de Nation incarnent le pouvoir économique et politique et donc le pouvoir militaire, et que tout ce système conduit inexorablement à l’anéantissement universel. Il sait que, dans les méthodes actuelles d’un pouvoir terroriste, seule l’instauration d’un ordre juridique supranational peut encore sauver l’humanité. Mais l’évolution est telle qu’il subit sa condamnation au statut d’esclave comme inéluctable. Il se dégrade tellement profondément qu’il continue, sur ordre, à perfectionner les moyens destinés à l’anéantissement de ses semblables. L’hommes scientifique est–il contraint de supporter réellement ce cauchemar ?
Le temps est-il définitivement révolu où sa liberté intime, sa pensée indépendante et ses recherches pouvaient éclairer et enrichir la vie des humains ? Aurait-il oublié sa responsabilité et sa dignité, parce que son effort ne s’est exercé que dans l’activité intellectuelle ? Je réponds : Oui, on peut anéantir un homme intérieurement libre et vivant selon sa conscience mais on
ne peut pas le réduire à l’état d’esclave ou d’instrument aveugle.
Si l’homme scientifique contemporain trouve le temps et le courage de juger la situation et sa responsabilité, de façon paisible et objective, et s’il agit en fonction de cet examen, alors les perspectives d’une solution raisonnable et satisfaisante pour la situation internationale d’aujourd’hui, excessivement dangereuse, apparaîtront profondément et radicalement tran
sformées.

Remarque : Il est écrit au sujet d'Albert Einstein : " Rares sont ceux qui savent que sa sagesse n'avait pas de limites et que c'était avant tout un grand philosophe en avance sur son temps, voire un visionnaire..."

Il disait aussi : " le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique mais le coeur des hommes".

Emblavons le bon grain ! Raymond Chermat

Remarque : " rares sont ceux qui savent que sa sagesse n'avait pas de limites et que c'était avant tout un grand philosophe en avance sur son temps voire un visionnaire ..."

Albert disait aussi : " Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique mais le ceour des hommes".

Remarque : Il est écrit au sujet d’Albert : « Rares sont ceux qui savent que

sa sagesse n’avait pas de limites et que c’était avant tout un grand

philosophe en avance sur son temps voire un visionnaire…. ».

Il disait aussi : « Le problème aujourd’hui n’est pas l’énergie atomique mais le

cœur des hommes » .

Emblavons le bon grain ! Raymond Chermat











Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 11:49

Il y a tant de choses à faire pour la survie de l'humanité ! Il suffit de s'apercevoir que, plus les connaissances augmentent, notamment dans les domaines scientifiques, plus l'ignorance avance en nous fermant les portes sur notre avenir.

Les écoles petites et, dites grandes, les universités, les laboratoires de recherches, les chômeurs et leurs mentors possèdent les clefs de ces portes.

Le travail est en perspective !

1) Toutes les traces du nucléaire, tueur de l'humanité, sont à effacer sur la route de notre avenir. Dans ce domaine la science fondamentale avait bien fait son travail, elle nous avait prévenus ! Mais, la science appliquée, animée par la cupidité, elle-même activée par la peur-provoquée- de l'autre, sont responsables de maladies et de nombreux morts d'innocents.

2) Toutes les énergies propres sont à imaginer, elles existent en puissance, depuis l'infini d'avant et, elles sont plus que nécessaires pour aller vers l'infini d'après, là est notre éternité, le matériel aura repris ses droits et détruira, enfin et totalement, nos viles prétentions. À notre allure actuelle dans la connerie humaine nous nous précipitons vers la fin de l'humanité avant que le multivers, dans sont bouleversement cosmologique ne l'ait voulu i

Savoir c'est mieux que croire !

Emblavons le bon grain et, que le soleil vous baigne de sa lumière matutinale pour 2016 et +++ !

raymond. chemat.over-blog.com

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 11:57



Civiliser signifie passer de l’état primitif à un degré X d’évolution. Au regard des civilisations dans les pays, y compris le notre, l’interprétation du X n’est pas simple !


Pourquoi artificialisons-nous la mort qui est naturelle ? Est-ce au nom d’une imaginaire éternité ? Est-ce à la recherche d’un monde meilleur ? Est-ce pour s’autodétruire ?


Ce sont de grandes questions, elles me font penser à une évidence, néanmoins, il me faut la préciser.
J’écris que la mort est naturelle, mais, se défendre contre la mort est naturel aussi ! A fortiori quand elle est artificialisée !
Il est bien évident que j’exclus de l’atificialisation de la mort, les morts volontaires -suicide- et, la mort provoquée par médication, pour coma prolongé et/ou volontairement demandé, les débats à ce sujet sont en cours. La mort artificielle est d’origine politique – guerre, terrorisme et autres provocations-
Réfléchissons !
La vie est un espace temps entre la naissance et la mort. Seul le matériel, constitué par de la matière, échappe à cette mort, il file dans la nature et devient un inconnu dans l’infini. Nous sommes issus de la nature à l’aide de la physique-chimie-biologie. La nature nous reprend.
Après la mort, c’est dans la nature que, par les pouvoirs de la physique-chimie, se trouve notre éternité.
La mort est donc notre inéluctable fin sous la forme vivante et pensante, telle est notre observation scientifique aujourd’hui. Observons aussi que durant notre vie nous fabriquons des risques qui mènent, nous, éléments de la nature et le reste, à la mort artificielle.
Préparons-nous ainsi un suicide collectif ?
Pourquoi le précipiter ?


Réfléchissons !


La végétation, l’animal et, l’être dit « humain », tout ce petit monde redeviendra matériel, il appartiendra à nouveau aux domaines scientifiques. La physique et la chimie entrerons naturellement en action. Le travail des futurs chercheurs est assuré afin de progresser sur les routes de l’infini d’avant et, sur les routes de l’infini d’après, afin d’en savoir plus !
Notre VIE en dépend !
Est-ce là notre vraie éternité ?!
Il est difficile de la concevoir autrement.


Philosophons !


L’évolution a fait que nous sommes des êtres pensants nés du matériel. Au cours de mes écrits cette remarque sera souvent sous-jacente.
Démocrite, philosophe grec, 400 ans avant Jésus Christ, était considéré comme étant le père du matérialisme. Pensait-il, déjà, qu’il était difficile de concevoir autrement le système BCPE* qui, aujourd’hui encore, nous oblige constamment à de nouvelles hypothèses sur le chemin d’une éventuelle compréhension de notre existence.


*BCPE : Biochimicophysicoelectrique = modeste détail du moteur de notre système nerveux central.
Le néant est l’absence d’existence, il lui est très difficile de nous barrer la route vers l’infini d’avant ainsi que la route vers l’infini d’après. Ce grand voyage implique des recherches vers l’infiniment petit et vers l’infiniment grand.


Ce grand voyage nous oblige au respect de la nature au sein de laquelle nous vivons et sans laquelle nous ne pouvons vivre.
Attention ! Par nos conneries humaines répétées nous détruisons le BCPE avant de savoir vraiment comment il fonctionne.
Ainsi nous accélérons notre vitesse vers l’anéantissement de notre civilisation.


Nous nous comportons comme si nous étions pressés de redevenir matériel sous forme de minuscules atomes en ballade dans l’espace.
Espérons que notre système nerveux central nous permettra de trouver le moyen de ralentir notre progression un peu trop précipitée vers l’anéantissement de l’humanité qui est encore cousu d’hypothèses.


Denis Diderot * nous dit « Il y a deux moyens d’apprendre ;
La première c’est d’interroger toujours quand on ignore les choses.
La deuxième c’est de chasser la folie qui a pris possession de votre cerveau, car une fois la fantaisie mise dehors, vous fermez la porte et l’empêchez de rentrer à jamai
s ».

Les chercheurs, futurologues, scientifiques, philosophes et poètes, ont encore beaucoup d’ouvrages à écrire !

Emblavons le bon grain

Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 11:23

COP21 2015
Il y a l'infini d'avant et l'infini d'après, pour tenter de comprendre l'un et l'autre il nous faut jeter nos prétentions à la poubelle de l'histoire et prendre conscience que :
1) La NATURE sait, nous, nous ne savons pas !
2) Savoir c'est mieux que croire.
3) Savoir que l'on ne sais pas aide à apprendre à apprendre = Métacognition
4) Et, enfin; que notre seul recours est d'utiliser la SCIENCE à l'aide de la BIOCHIMICOPHYSICOELECTRIQUE = BCPE
petit moteur de notre cerveau. -Dont on ne connait pas encore le mécanisme - On a bonne mine !!!!

Ceci dit, afin d'échapper à notre virus - la connerie humaine - c'est à l'école que peut se faire un autre futur, la VIE doit en être la pierre de base. Nous, nous avons créé l'horreur. Nous avons créé la mort artificielle. Ne donnons pas cet exemple à nos générations futures, il faut faire l'école autrement, Science, philosophie, poésie est une trilogie qui doit anéantir la notre en activité : Cupidité, égoïsme, jalousie.
L'enseignemeent en ce sens doit être universel afin d'éviter la fin de "l'humanité" avant que le multivers, dans son bouleversement cosmologique ne l'ai voulu ! et uniquement, est notre éternité, nous sommes matériel, issus de la NATURE, devenus prétentieusement destructeurs de sa beauté et prédateurs, sans conscience, de nous-mêmes.

Faut-il être cons ? Ne frimons pas avec notre très modeste savoir !
Emblavons le bon grain et que le soleil nous baigne de sa lumière matutinale !
Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Raymond Chermat
  • Le blog de Raymond Chermat
  • : Des pensées venues en écoutant les autres au fil des jours.
  • Contact

Recherche

Liens