Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:22

Bonjour ! Je m’appelle Raymond Chermat, vieux paillasseux pensologue d’occasion, en retraite !

 J’ai lu  - Au delà de nos limites biologiques - de Miroslav Radman chez PLON-. Du début à la fin j’ai oublié de dormir ! Page 141: c’est comme cela que je parle à mes enfants et petits enfants.
Sitôt dit, sitôt fait :

      1) Au labo, J’avais un rat Wistar qui avait appris à appuyer sur une pédale dans la boite de Skinner pendant 3 semaines d’expérimentation. Il m’avait plu, il avait appris plus vite que les autres ! En fin d’expérience je l’avais  gardé dans une cage un peu « lunapark » sans jamais le remettre au taf. Il a vécu environ 12 mois de plus que la moyenne. En fin de vie je l’ai replacé dans la boite de Skinner . Stupéfaction : Il n’avait rien oublié ! Il est allé directement appuyer sur la pédale !
Je n’ai pas eu le temps de publier ! À refaire ? Cadeau !


       2) Ci-dessous j’ose vous adresser un petit discours que j’ai fait un jour de fêtes.


    

 ALZHEIMER


Petit discours que je fis lors d'un dîner de .......... ? 
Non ! non ! Simplement un dîner de gens plus ou moins vieux. Nous sommes invités à manger et à danser dans notre milieu alors dansons ! 
Notre hôte avait demandé à chaque individu qui le voulait de faire un petit discours, quelques scientifiques figuraient parmi nous. Je me lève et prends mon petit papier.
 
Chers amis !
 Pas facile de faire « l'intello » et le « festif » en même temps. 
Alors j'ai décidé de faire comme mon professeur préféré, notre hôte présentement. Il est préféré avec ma maîtresse d'école, en effet, tous deux m'ont appris à simplifier le compliqué. Donc, comme nous sommes tous encore conscients de nos âges ! Et, puisqu'il s'agit d' Alzeimer ça tombe bien !
 
Je vais citer Goethe pour faire plus gai ! « L'être humain le plus heureux est celui qui peut relier la fin de sa vie avec son commencement ». 
 
Que faire si nous voulons que vieillissement ne soit pas synonyme de dégénérescence de nos neurones ?
 
Eviter que le prix pour vivre très vieux soit l'invivable ! Paul Valéry a dit : « Dieu créa l'homme et ne le trouvant pas assez seul, il lui donna une compagne pour lui faire mieux vivre sa solitude ».
 
J'ai très bien connu, dans le village de mon enfance, une personne âgée que je nommerai J.M.
 J.M. n'avais pas eu la chance d'aller à l'école longtemps à cause de la connerie humaine, nommée par ceux qui l'avait pratiquée : La boucherie de 14-18. 
J.M. écrivait phonétiquement, mais elle a fait mentir Paul Valéry, elle vécut ses dernières années seule pendant 19 ans dans son village et le hasard a fait que j'ai pu faire une observation psychopharmacologique à propos d'un cas, le sien. 
J'étais  « l'observateur expérimentateur » J.M. était « l'aveugle » ...........comme il est dit en expérimentation.
 
J'allais voir J.M. de temps en temps et, un jour de visite elle me demande un service, il s'agissait de lui chercher quelque chose dans un tiroir.


Que vois-je dans ce tiroir ? Des tubes d'aspirine vitamine C vides !
 Je lui pose la question : J.M. tu collectionnes les tubes d'aspirine ?
 Elle me répond : 
« Tu sais, après l'aspirine je me sens bien, j'ai l'impression de vivre moins seule. Je ris toute seule de mes petites bêtises....... je me surprends à chanter en jardinant ».
 
 Alors, sous l'influence, de notre profession et de mon professeur préféré, je pense: 
L'aspirine un antidépresseur ?
 L'aspirine un euphorisant ?
 L'aspirine un facilitateur de la circulation cérébrale ?
 
Tout cela était plus ou moins décrit à travers les publications scientifiques et, observables chez J.M. Mais, attention, la dose était forte et comportait le risque d'ulcères à l'estomac ! 
J.M. qui n'avait été que très rarement à l'école aidait la science à lever un petit coin de voile sur médicament et cerveau -étonnant !-. Cependant J.M. aimait lire. La lecture était devenue une passion, elle était fière et le faisait remarquer. Elle a lu essentiellement le quotidien du matin jusqu'à sa mort à 82 ans. Hémorragie interne.....un surdosage d'aspirine, bonjour les dégâts !! Et, si elle avait pu, dans sa jeunesse, cueillir les moyens intellectuels, comme on les appelle, de chercher l'inconnu dans l'infini elle aurait peut-être évité un surdosage de l'aspirine et ainsi vécu plus longtemps encore.
 Car, chercher est passionnant !
 
Réfléchissons :

Pour vivre vieux, faut-il rester jeune intellectuellement, festoiement, «euphoriquement » ?-Je n'ai pas trouvé ce mot dans les dictionnaires -

Atteindre un sommet de créativité cela dépend-il d'un niveau d'intellectualité acquis dans la prime jeunesse ? 
Réfléchissons :  Être étudiant toute sa vie peut aussi être une solution ! 
L'envie d'apprendre à apprendre tout au long de sa vie serait-elle inhibitrice de dégénérescence ? 
Ha ! Ces fameuses plaques folles qui apparaissent dans le cerveau dont le nom est assez joli :Bêta-amyloïde, annonciatrices de l'Alzheimer.


J.M. ignorait, en faisant son jardin - c'était son sport - que l'exercice physique stabilisait peut-être la progression de ses Bêta-amyloïdes.
  De toutes façons elle ignorait qu'un jour les chercheurs trouveraient la souris alzheimerisée - ce mot existe - qui, en faisant de l'exercice physique a mis en évidence une stabilisation de ses Bêta-amyloïdes.
 

Néprilysine ? C'est un mot compliqué caché dans les méandres de la rivière qui mène aux recherches sur la dégénérescence de nos cellules dans notre cerveau.

Laissons les chercheurs chercher comment cette Néprilysine pourrait être utile.

 Soyons sportif en attendant ! Plus on est sportif plus on est sain ? Plus on est  culturellement passionné plus on est sain ? Plus on est les deux plus on vit vieux ?

Réfléchissons : Jeanne Calment, morte en 1997 à l'âge de 122 ans, son sport favori était le porto ! Alors ? Son notaire à qui elle avait vendu sa maison en viager est mort avant elle !

Faut-il, comme J.M. que j'ai bien connue, cultiver son jardin ? Bio, évidemment.

Faut-il lire le quotidien faute de lire Shakespeare dans le texte ?

Faut-il prendre modérément de l'aspirine ?

 Un tel melting pot produit-il la longévité ?  
Faisons encore un petit peu de science pour conclure.
 
Peut-on comparer la drosophile à l'être humain ? La drosophile est une mouche, appelée mouche du vinaigre, elle est utilisée par des milliers de chercheurs en biologie, notamment dans les domaines de la génétique. Plus la drosophile perd la mémoire plus elle court vers l'inexistence. Merde ...... Plus on vit vieux plus on a besoin de mémoire et plus on la perd ! Alors ?
 
Cultivons-la ! Restreindre en calorie les animaux de laboratoires, la mouche, le verre de terre, la souris, le rat, rallonge leur durée de vie. 
Des savants disent que ceci est confirmé chez le singe. 
Nous ? On est foutus on mange trop ....... Chantons !
 
Nous qui sommes présents ici à cette petite fête, vivons intensément la minute qui passe, les minutes sont plus nombreuses que les heures.
 
Pour cette petite phrase le philosophe Grec, Epicure, m'a un peu aidé.
 
Enfin, avant de danser un peu afin de digérer cet excellent repas, prenons conscience ! Si l'intelligence ne s'use que si l'on ne s'en sert pas, laissons vivre en nous le bon sens paysan.

L’intelligence c’est comme le parachute si on en a pas on s’écrase !
 

 

 

Je vous remercie et maintenant dansons !
 



  Emblavons le bon grain.   

                                                        

                                                                      Raymond Chermat

 

 

 

 

                                                

 



 

 

 

 


       





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Raymond Chermat - dans philosophie politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Raymond Chermat
  • Le blog de Raymond Chermat
  • : Des pensées venues en écoutant les autres au fil des jours.
  • Contact

Recherche

Liens