Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 15:46

Qu'est ce qu'un suicide ? L' explication scientifique est très compliquée !

Plus simplement on peut dire : C'est un dysfonctionnement cérébral spontané.

Un commandant de bord qui va faire pipi et qui ne peut rejoindre son siège de pilotage se trouve devant un oubli essentiel dans la conception d'une porte blindée à bord de son avion.

Errare humanum est !

PS : Mais, Je n'ai peut-être rien compris au film !

Emblavons le bon grain ! Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 10:26

Je viens de lire l’illustration de ma pensée dans philosophie Magazine n° 87 Mars 2015, dans un passage d’une réponse d’Etienne Klein à Jérôme Ferrari. Il s’agit d’une période où en Allemagne des scientifiques quittaient leur pays pour les Etats-Unis. È.K. dit ceci : « Repensant à la suite de l’histoire, il est terrible de se dire qu’au moment même où l’Europe scientifique produisait le meilleur d’elle-même, l’Europe politique engendrait le pire : Mussolini, Hitler, Staline…. »

Est-ce possible ?

Constatons et simplifions !

Il existe la gauche, la droite, le centre, puis le centre droit et le centre gauche.
Les extrêmes, il vaut mieux se débrouiller pour les éviter, car, partout où ils s’exercent et/ou, se sont exercés, de grands malheurs se sont abattus sur les peuples.

À gauche il y a des impulsions de droite.
À droite il y a des impulsions de gauche.
Au centre il y a des impulsions de droite et de gauche.
Dans les extrêmes il y a des impulsions d’hostilité, de haine, d’intolérance, d’envie d’élimination de l’autre pour que vive l’un.

Pourquoi de telles impulsions ? Est-ce la preuve de la puissance absolutiste de la finance ?

Surement, parce que tous les pouvoirs sont sous l’autorité dictatoriale de l’argent. Il règne à travers le monde à l’aide d’un absolutisme qui lui donne une puissance à toutes épreuves.

Sa puissance est telle qu’elle nous induit trois virus de base : Cupidité, Egoïsme et Jalousie.
Ces trois virus ne sont pas seuls à agir en politique mais ils nous permettent de rester simples et ouverts aux énormes problèmes qui se posent à travers le monde.

Pour commencer, je répète ici ce que j’ai déjà suggéré dans les pages précédentes :

La solution pour un autrement doit naître à l’école ! Dès le plus jeune âge et, sans prosélytisme; Science, Philosophie et Poésie doivent occuper les esprits !

Dans quel but ? La VIE !
Le cerveau vous dis-je ! On s'en sert mais on ne sait pas comment il fonctionne !

Il y a du travail pour les futurologues !

Emblavons le bon grain de la VIE ! Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 16:40

Excusez-moi ! je suis en retard !

Tout au long de ma déjà longue VIE, je n’ai cessé de penser à Socrate et de me dire :

« Peut-on se connaître vraiment » ?

À cette question mon cerveau ne m’a jamais répondu.

Alors je me suis dit : « Ton cerveau tu t’en sers, mais, tu ne sais pas comment il marche » !

Et, je me suis dit : « Il est important de savoir que l’on ne sait pas ».

Cherchons !

Au cours de mes écrits, j’ai souvent parlé de conneries humaines, de réflexions profondes.

Que voulais-je dire ?

Conneries humaines et réflexions profondes ou pas prennent naissance dans le cerveau chez tout le monde quelque soit l’ethnie et quelque soit le sexe.

Ce qui est déplorable c’est l’existence de la phallocratie plus ou moins violente suivant telle ou telle ethnie mais, là aussi la question se pose : « Sommes-nous civilisés » ?

Je terminerai en écrivant que dans ces domaines, il y a du travail pour les futurologues et surtout à propos de certains comportements de l’homme eu égard à la femme.

Depuis la nuit des temps la femme est classée inférieure et soumise à l’homme.

En imaginant qu’il y ait eu égalité depuis la nuit des temps, aurais-je titré mon livre :

Somme-nous civilisés ?

Je me permets, modestement une toute petite vulgarisation.

Le cerveau de la femme et le cerveau de l’homme, examinés soit macroscopiquement c’est à dire à l’œil nu, soit au microscope, se révèlent identiques, jusqu’à preuve du contraire !

Au microscope électronique, les neurones, les synapses, les astrocytes paraissent identiques !

Les circuits électrique : dendrites, axones, corps cellulaires, sont identiques !

Des analyses biochimiques ont révélé l’existence de nombreuses molécules nommées neurotransmetteurs.

Dans les cerveaux des femmes et des hommes, ils existent donc plusieurs fonctions. Elles sont identiques puisque structurellement et biochimiquement comparables.

Une fonction chimique : fabrication de molécules.

Une fonction biologique : échange de molécules.

Une fonction physique : production d’électricité.

À l’aide de ces fonctions naît la pensée et se fixe la mémoire, ces deux fonctions sont des mécanisme identiques chez la femme comme chez l’homme.

Ces « fonctions » sont dites « normales ». Elles sont parfois dites en dysfonctionnement et entrent alors dans le domaine médical.

Fonctions et dysfonctions peuvent donner naissance aux conneries humaines ?

Après ce petit exposé vulgarisé à propos de notre usine « biochimicophysicoélectrique »

-BCPE- posons quelques questions un peu plus scientifiques :

Où s’élaborent toutes ces fonctions –BCPE- dans notre boite crânienne ?

Dans le noyau accumbens ?

Dans l’aire tegmentale ventrale ?

Dans le cortex ?

Dans le cortex préfrontal ?

Dans l’amygdale ?

Dans l’hypothalamus ? Et j’en passe !

Ces fonctions sont compliquées. Ô combien !

S’élaborent-elles partout à la fois ?

Conclusion, de ce petit exposé rapide et vulgarisé, il ressort que l’homme qui prétend que la femme est acéphale a du pain sur la planche pour le prouver !

Je reviens au titre de mes écrits - sommes-nous civilisés ? – Et, je pense que nos conneries humaines sont élaborées à l’aide des ces multifonctions, en activité à l’intérieur de cette petite usine que la nature nous a généreusement donnés.

Comment faire pour mieux l’utiliser ? Je ne sais pas !

La NATURE nous a-t-elle doté de cette merveilleuse petite usine pour que nous y élaborions notre anéantissement ?

Emblavons le bon grain de la VIE !

Raymond Chermat


Repost 1
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 11:43

Où sont vos dieux ? Que font vos dieux ?

Si vous y croyez : Demandez-leurs d'emblavez le bon grain !!!

Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 12:23

L'argentisme tue l'humanisme !

Trois virus bien bloqués dans nos cerveaux sont responsables :

Cupidité, Egoïsme, Jalousie.

La recherche d'un anti virus dépend de l'étroite collaboration entre :

Science, Philosophie, poésie.

Il y a du travail pour les futurologues !

Emblavons le bon grain Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat - dans philosophie politique
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 09:22

Dans quel monde vit-on ?

Il nous fait faire court ! Alors inventons des isme's comme en philo.

L'argentisme tue l'humanisme et entraîne le barbarisme.

Excusez le raccourci

Emblavons le bon grain Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat - dans Philosophie politique
commenter cet article
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 09:57

Liberté, Egalité, Improvisez*

Il se trouve que juste au moment d'écrire le titre : L' école ? : -Il s'agit d'un chapitre dans un essai en court sur ma bécane- j’entends à la radio qu’une initiative est née. Liberté, Egalité, Improvisez !

C’est une excellente exclamation ! Elle est exprimée par : Mélissa Theuriau et Jamel Debbouze.

Cette magnifique idée ne pouvait pas naître ailleurs !

Il arrive parfois que l’exemplarité prenne racine chez l’autodidacte.

L’aptitude à vivre, c’est à dire, la vitalité, à ma connaissance, n’a jamais été vraiment et durablement inscrite aux programmes des écoles.

C’est l’endroit où il faut absolument semer les graines d’un monde meilleur. L’excellence sur tous, est une tâche difficile, mais, mettre l’élève sur la route de sa VIE serait passionnant pour les instituteurs, institutrices et les élèves.

Pourquoi ne pas mettre le buste de Socrate sur le bureau avec l’inscription « Connais-toi toi même ».

Socrate n’a pas écrit, il aurait dit cette phrase.

Corrompait-il les jeunes en disant cela ?

Les instituteurs et institutrices, aujourd’hui, corrompraient-ils les élèves en leurs démontrant que le monde dans lequel ils vivent n’est pas exemplaire d’humanité ?

Corrompraient- ils les élèves en leurs démontrant que le monde dans lequel ils vont tenter de vivre pourrait être meilleur à l’aide de leurs réflexions ?

Un programme des écoles doit donner aux élèves l’envie d’être précurseur d’un autre destin.

Imaginons, simplement, inciter les élèves à réfléchir profondément, scientifiquement et philosophiquement sur les principales indispensabilités nécessaires à leur VIE.

L’indispensabilité de l’agriculteur et son art.

L’indispensabilité du tisserand et son art.

L’indispensabilité de l’architecte et son art.

L’indispensabilité du médecin et son art.

L’indispensabilité de la science, liée à la philosophie, afin de couvrir le tout de leur art de chercher et, parfois, de trouver une ouverture sur une VIE plus décente, plus saine.

Tout cet ensemble d’utilité absolue, il leurs appartiendra de le mettre en œuvre. Un tel ensemble peut donner un sens à la VIE, l’art de vivre mieux, et ainsi anéantir toutes idées de provoquer la mort artificielle par cupidité, égoïsme et jalousie.

Pourquoi pacser science et philosophie ?

PS : La suite est en court d'écriture !

Emblavons le bon grain Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 10:33

Pourquoi artificialisons-nous la mort qui est naturelle ? Est-ce au nom d’une imaginaire éternité ? Est-ce à la recherche d’un monde meilleur ? Est-ce pour s’autodétruire ?

Ce sont de grandes questions, elles me font penser à une évidence, néanmoins, il me faut la préciser.

La vie est un espace temps entre la naissance et la mort. Seul le matériel, constitué par de la matière, échappe à cette mort, il file dans la nature et devient un inconnu dans l’infini.

La mort est donc notre inéluctable fin sous la forme vivante et pensante, telle est notre observation aujourd’hui, cependant observons aussi que nous fabriquons des risques mortels.

Préparons-nous ainsi un suicide collectif ?

Pourquoi le précipiter ?

Réfléchissons ! La végétation, l’animal et, l’être dit « humain », tout ce petit monde redeviendra matériel, il appartiendra à nouveau aux domaines scientifiques de la physique et chimies naturelles. Le travail des futures chercheurs est assuré !

Est-ce là notre vraie éternité !? Philosophons !

Pourquoi ai-je mis le mot « humain » entre guillemets ?

L’être « humain » ne se comporte pas toujours décemment afin de mériter les mots, humain, civilisé et sensibilité – pour ne citer que ces trois mots et, -faire cours-.

C’est en classe dès le primaire, que l’on doit semer la graine de la future humanité.

Imaginons une petite expérience chez l’élève.

Les professeurs posent la même question dans toutes les classes : Qui préfère la mort à la vie ?

Levez le doigt !

Les professeurs comptent le nombre de doigts levés : à votre avis, que se passe-t-il dans les classes ?

Les chiffres obtenus dans toutes les classes seraient surement statistiquement significatifs. à votre avis : dans quel sens ?

À l’aide de ces chiffres, l’éducation nationale, peut-elle faire naître chez les jeunes une nouvelle vision philosophique du monde ?

À l’aide d’une spiritualité sans dieux et d’une union entre science et philosophie peut-on passionner les élèves ?

Seraient-ils intéressés par leur VIE ? Afin que vraie VIE il y ait !

Seraient-ils intéressés par le fonctionnement de leur corps ?

Seraient-ils intéressés par le fonctionnement de leur cerveau ?

Pourrait-on dire qu’un tel enseignement basé sur la réunion - vie, science et philosophie – participerait à la laïcisation de l’enseignement ?

Socrate né 469 années avant J.C. - notre repère historique- fut philosophe en Grèce, il vécu 70 ans, il enseigna à Athènes.

Il fut condamné à mort -artificielle- pour impiété, coupable de ne pas croire en Dieu et de corrompre les jeunes. Il disait : rien n’est trop facile pour les jeunes. Il leur disait aussi la célèbre phrase : Connais-toi toi-même.

Et si on répétait cette fameuse phrase dans les classes où les élèves ont levé, ou pas, le doigt !

N’oublions pas que l’enseignement de la VIE est primordial, afin de tenter d’éliminer de notre existence, relativement courte, la prolifération de la connerie humaine, autant que faire se peut.

Simplifions !

Le respect de la VIE donne un sens à notre existence, n’hésitons pas, donnons une signification nouvelle au mot sacré.

L’adjectif divin, utilisé dans les écrits religieux et lu par des êtres « humains » n’existerait plus mais, la recherche de l’inconnu dans le multivers serait passionnante pour tous, elle donnerait naissance à un nouvel humanisme.

Science et philosophie nous guideraient sur une route nouvelle vers la VIE.

Pour l’instant, l’inconnu dans l’infini est introuvable.

Qui sommes-nous ?

Comment fonctionnons-nous ?

Pourquoi dysfonctionnons-nous parfois ?

Il n’est pas question d’enseigner la médecine aux jeunes en classe, mais, de faire en élémentaire le minimum de leçons de choses pour un maximum de compréhension des principaux organes impliqués dans le fonctionnement de notre corps et de notre cerveau.

Le but de cet enseignement ?

À l’aide d’un peu de science et de philosophie aidons nos élèves à devenir curieux à propos du fonctionnement et de la fragilité de cet ensemble qui grouille à l’intérieur de nous et qui est indispensable à notre VIE.

La culture scientifique et philosophique enseignée aux jeunes élèves, leurs ouvre les portes de la VIE en leurs fermant la porte de la MORT artificielle d’un si bel ensemble fonctionnel.

Emblavons le bon grain

Raymond Chermat

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 14:40

SORTIR DU NUCLEAIRE

De Mai 2009 à Mai 2012 Grégory JACZKO a présidé l’autorité de sureté nucléaire aux Etats-Unis. – La NCR –Commission de Règlementation Nucléaire aux Etats-Unis.

Désormais, Grégory Jaczko est considéré comme un ennemi par les pros nucléaires américains.

Ci-dessous la traduction d’une de ses conférences.

Deux ans après FUKUSHIMA, l’ex-patron de la sureté nucléaire des Etats-Unis estime que les réacteurs nucléaires représentent un danger inacceptable.

Ce qui s’est passé dans la région autour de la centrale nucléaire de FUKUSHIMA est tout simplement inacceptable.

Elle servait juste à produire de l’électricité, et les conséquences pour la population sont proprement stupéfiantes. Imaginez de devoir abandonner votre domicile pour un temps infini ; c’est une tragédie personnelle qu’aucun de nous ne peut réellement appréhender à moins de l’avoir traversée soi-même.

Au minimum, l’impact de FUKUSHIMA sur l’économie japonaise atteindra environ 500 milliards de dollars.

L’accident laisse en héritage des décennies de dépollution de décontamination et démentellement

Aucune autre source d’électricité, aucune autre technologie ne peut entraîner des conséquences telles, qu’elles peuvent mettre en difficulté l’économie d’un pays entier.

L’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire estime qu’un accident majeur en France coûterait entre 430 et 5800 milliards d’euros !

Des accidents nucléaire susceptibles d’impacter toute une économie sont tout simplement inacceptables pour la société japonaise, pour la société américaine, et, en fait selon moi, pour le monde entier.

Nous devons complètement repenser la sureté nucléaire. Nous devons réfléchir à un usage de la technologie nucléaire qui ne puisse jamais entraîner la contamination de territoires et l’évacuation des habitants.

Nous n’accepterions cela avec aucune autre technologie. Il est temps de supprimer totalement la possibilité que des accidents nucléaires se produisent. Et pour la plupart, des centrales nucléaires aujourd’hui en activité dans le monde ne remplissent pas ce critère. Je pense donc qu’il est temps de commencer à arrêter tous les réacteurs nucléaires actuellement en service.

En France 58 réacteurs nucléaire sont en activité. Aucun n’a été conçu en tenant compte du risque d’accidents majeurs. Alertes, fuites, incidents et contaminations se multiplient. À moins qu’on parvienne à créer une nouvelle génération de technologies nucléaires qui rempliraient ce critère, c’est à dire pas seulement la réduction du risque, mais l’élimination totale de la possibilité d’un accident grave.

Je considère que le nucléaire est une technologie qui n’est tout simplement pas viable au japon et nulle part ailleurs dans le monde.

Grégory Jaczko termine en disant : Je considère que le nucléaire est une technologie qui n’est tout simplement pas viable au Japon, et nulle part ailleurs dans le monde.

Et moi Raymond Chermat je dit : J’adhère ! Emblavons le bon grain !

Pierre-Franck CHEVET à déclaré devant l’Assemblée Nationale : « L’ accident est possible en FRANCE, il faut donc se préparer à ce type de situation, y compris à des crises importantes et longues »

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 11:14

Bonjour !

Que le soleil vous baigne de sa lumière matutinale

Parlez-en si affinité ! Merci

INTROSPEECTION : Titre sorti chez Edilivre, en librairies, FNAC.

INTROSPECTION: Est-elle mythique? Est-elle onirogène ? Sera-t-elle oniricide ?

Ne soyons pas coupables de ne pas penser au futur ! Nous avons l'impérieux devoir de laisser en héritage une terre vivable.

Comment faire ?

Les recherches fondamentales et les recherches appliquées,sagement, sont impératives ! L'espèce humaine est prédatrice ! La nature et l'humanité sont en danger ! Est-ce irréversible ?

Il est impératif et urgent pour nous et le futur de notre planète, de mener une action réfléchie, intelligente et énergique, contre le nucléaire et ses multiples et insidieuses maladies qui s'ajoutent, aux maladies induites par les multiples et insidieuses pollutions diverses.

Un autrement s'impose. Soyons Européens exemplaires dans le monde !

il faut créer un destin ! Il y a du travail pour les futurologues !

Emblavons le bon grain.

EDILIVRE, FNAC et LIBRAIRIE

raymond.chermat.over-blog.com

Introspection BN : 9782332591357

Biographie :Raymond Chermat

" À qui n'interroge pas tout, rien ne se révèle"

Victor Hugo

L'absence de révélation ne risque pas de toucher Raymond Chermat, ce pourfendeur de la connerie humaine, des guerres, de l'injustice, du pouvoir exorbitant de l'argent, des discours politiques creux, de l'hypocrisie de l'Eglise et de bien d'autres choses...

Un humaniste - penseur libre - qui s'est forgé tout seul, à force de volonté et d'interrogations, plutôt optimiste malgré tout, un peu utopiste mais on voudrait tant qu'il ait raison !

Beaucoup de ses exemples proviennent de son enfance et de sa jeunesse et il ne laisse pas deviner qu'il est devenu un de ces chercheurs qu'il admire tant et en qui il a si confiance pour l'avenir. Mais s'il avait à refaire sa vie, je me demande s'il n'opterait pas pour la futurologie !

Professeur Pierre Simon

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Raymond Chermat
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Raymond Chermat
  • Le blog de Raymond Chermat
  • : Des pensées venues en écoutant les autres au fil des jours.
  • Contact

Recherche

Liens